12 janvier 2019

Le Mercato 2019

De Gauche à Droite :

ARTHUR (président, ingénieur agronome à AgroParisTech) : « Soucieux de contribuer à la construction du monde de demain, Agrovelocity Asie 2019 est pour moi un moyen d’apporter ma pierre à l’édifice. Capitaine de plusieurs équipes de rugby, j’ai le sens des responsabilités et possède un fort leadership. Grand voyageur (études à l’étranger) je sais m’adapter dans un contexte international. Par ailleurs, j’ai déjà mené à bien plusieurs projets associatifs avec les membres d’AgroVéloCity Asie 2019: c’est une équipe qui fonctionne. »

ARTHUR (secrétaire, sociologue du sport à l’Université de Lausanne) : « Néo-titulaire d’une maîtrise de sociologie des mouvements du sport, je suis honoré d’être le premier non-agronome à intégrer Agrovélocity ! Le défi sportif et humain de cette édition 2019 est pour moi une formidable opportunité d’analyser et de contribuer à la compréhension d’un domaine d’avenir: l’agriculture urbaine. Soucieux de produire un reportage vidéo le plus intelligible et enrichissant qu’il soit, j’ai hâte de mettre mes compétences de cinéaste de montagne au service du projet. »

GUILHEM (trésorier, ingénieur agronome à AgroParisTech) : « Ayant grandi dans la région de Grenoble et de ses paysages magnifiques, œuvrer pour la préservation de notre environnement en proposant des solutions pour une alimentation durable est la raison qui m’a poussé à rejoindre Agrovelocity. Très sportif et grand adepte de l’escalade, je suis extrêmement tenace quand il s’agit d’atteindre un objectif  précis. De plus, j’ai déjà de l’expérience en terme de réalisation de film documentaire, ce terrain m’est donc familier. »

HUGO  (vice-pré, ingénieur agronome à AgroParisTech) : « Persuadé que nous avons besoin de l’Autre pour construire un avenir durable, partir en Asie étudier l’Agriculture Urbaine me tient à cœur. Très investi dans la vie associative de mon école, j’ai le sens des responsabilité et de l’organisation. Par ailleurs je suis très sportif et j’ai le goût du challenge. De ce fait, parcourir des milliers de kilomètres à vélo dans un but précis constitue chez moi une source énorme de motivation. »