25 janvier 2015

Le concept


Agrovelocity c’est : 

Une association à but non lucratif créée en 2014  par des étudiants ingénieurs agronomes.

Un but : Etudier les formes et enjeux de l’agriculture urbaine de part le monde et LES FAIRE CONNAITRE ! Aux travers de vidéos, photos et conférences pour toucher un public possible le aussi large que possible

De nombreux projets réalisés et à venir !

> De janvier à août 2014, Yoann, Simon et Etienne ont étudié l’agriculture urbaine en Europe,

> D’avril à août 2015 Maximilien et Clément ont étudié  l’agriculture urbaine sur la côte Est des Etats-Unis et du Canada,

> D’avril à août 2018, Mathilde, Audrey et Adèle, ont étudié l’agriculture urbaine sur la côte est des Etats-Unis et du Canada.

> De mars à juillet 2019, Arthur², Guilhem & Hugo, ont réalisé le premier film documentaire sur l’agriculture urbaine en Asie du Sud Est.

> D’avril à août 2020, Thomas, Théophile et Maxence devaient partir en Amérique du Nord-Est. L’épidémie de Covid-19 à contraint l’équipe 2020 à repenser sont projet. Ils partiront donc de juin à août, sur les routes du Sud de la France, de Toulouse à Nice pour étudier l’agriculture urbaine et ces enjeux en cette période de pandémie.

La transmission d’informations

> De nombreuses conférences ou expositions photo ont déjà été réalisées !

Un Challenge

Celui de relier l’ensemble des villes étudiées à vélo ! Pourquoi ? Car c’est un moyen de déplacement doux, écologique et économique, suffisamment rapide pour parcourir les lointaines contrées que nous voulons étudier, mais suffisamment lent pour favoriser les rencontres et s’imprégner de l’atmosphère des villes et régions traversées !

En bref :

> Agro car c’est en lien avec l’agronomie,

> Vélo car nos fidèles destriers nous permettrons de parcourir le monde et de relier les villes étudiées,

> City car nous avons l’objectif d’étudier l’agriculture urbaine.

Agrovélocity : Une histoire d’agronomie, de mollets et de vélo.

Notre histoire commence en 2013 lorsque Yoann, Etienne et Simon, 3 étudiants ingénieurs de Montpellier SupAgro décident d’enfourcher leur vélo direction l’Europe pour y étudier l’agriculture urbaine. Ils fondent alors Agrovélocité.

Rentrés après 8 mois de périple, les mollets plus musclés que jamais, ils se lancent dans une série de conférences pour partager leurs expériences.

L’année suivante, Maximilien et Clément décident de poursuivre cette initiative, cette fois sur la côte Est de l’Amérique du Nord. Ils fondent alors Agrovélocity (compliqué tout ces changements de noms) dans la continuité d’Agrovélocité.

Et décidément, c’est une histoire qui roule ! Puisque Audrey, Mathilde et Adèle sont parties en Avril 2018 direction la côte Ouest de l’Amérique du nord pour 3000km de voyage sur 5 mois.

IMG_2342

Agrovelocity 2020: Un projet à deux visages

1) Une étude académique internationale  pour un public « expert »:

Agrovélocity, c’est une étude professionnelle technique, économique et sociétal du modèle agricole urbain du sud-est asiatique, réalisée avec les soutiens de l’équipe de recherche en agricultures urbaines de l’UMR SADPAPT de l’INRA, avec laquelle les axes d’études ont été définis, et Mme Christine Aubry comme tutrice de projet.

L’objectif ? La rédaction d’un rapport à l’intention de l’UMR SADPAPT de l’INRA.

2 )Une communication moderne destinée au  grand public :

Agrovélocity veut apporter des réponses à des questions d’avenir sur l’approvisionnement alimentaire durable des villes ! L’enjeu est donc aussi la transmission de ces réponses au plus grand nombre ! Comment ?

Ça commence par ce site, et super ça marche ! puisque tu lis ces lignes.

Mais pour toucher un public diversifié nous réaliserons également un documentaire, des vidéos thématiques plus courtes et des photos !

Enfin pour des restitutions plus vivantes et interactives, nous poursuivrons le réseau de conférence !

 

3 thoughts on “Le concept

  • Génial projet, voilà une façon constructive et créative d’aborder notre présent et notre futur. Bravo ! Ça donne envie d’en faire autant.

  • Formidable, vous avez trouvé l’antidote à mon dilemme cornélien du moment : étudier l’agriculture urbaine et me lancer dans un projet , ou faire le tour du monde à vélo ?
    Si AgroVeloCity est toujours en effervescence après l’été 2020, je crois que je vous attendrai au tournant pour enfourcher mon destrier et rouler à vos côtés.
    Bravo à vous tous !

Répondre à Timothée Vernier Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *