Going to Philly!

contre jour NYC

Vous les attendiez, voilà des nouvelles du front! Cela fait maintenant une bonne semaine et demi qu’on est arrivé sur le sol américain, du coup, on commence à avoir assez de choses à raconter pour que ça fasse l’objet d’un vrai article!

New York city, début de l’aventure

Atterrissage sur les coups de 18h à l’aéroport JFK de New York, première bonne nouvelle: les vélos n’ont rien! Le sac de voyage a bien morflé, mais pas de casse, ça roule comme sur des roulettes, et ça, c’est bien!

Après un trajet simple mais bien bien long pour rejoindre Manhattan en métro, on arrive enfin au nord de l’île, au niveau de la 125ème rue, en plein Harlem, où notre amie Maï nous héberge pour une petite semaine. Heureux d’être bien arrivés, on se rend rapidement compte que ça fait un peu plus de 24h qu’on a pas vraiment dormi, du coup les quelques jours qui suivent, on essaie de reprendre un rythme de vie correct tout en récupérant du bien nommé « Jetlag ».

 

Rapidement, on se rend compte que New York city est une ville vraiment intéressante, tellement intéressante qu’on ne peut pas se permettre d’y faire nos « erreurs de début du voyage ». On y dénombre plus de 700 jardins urbains d’après l’organisation fiveboroughfarms que l’on compte d’ailleurs rencontrer. Comme la plupart des personnes que l’on souhaiterai vraiment voir ne sont pas disponibles assez tôt et qu’on estime qu’on a besoin d’un peu plus de préparation pour aborder une aussi grande ville, on prend une décision : on ne reste à New York que quelques jours, le temps de vous concocter la première vidéo, d’avoir quelques images de jardins et de bien préparer le trajet à vélo.

Du coup, voilà quelques images du « Making of » de notre premier tournage aux US. Pour l’occasion on a eu le droit de tourner sur un vrai rooftop New-Yorkais au dessus de chez Maï et a priori, les premières heures de montage nous font dire qu’on a bien choisi !

IMG_20150421_151146Comme vous pouvez le voir, les conditions de tournage étaient optimales 🙂

clément JCVD*On vous laisse retrouver l’auteur de la réplique.

 

Après tout ça, c’est parti, direction Philadelphie!

Sur la route de Philly…

Partie 1 : New-York Princeton, le trajet de la loose

Bon, autant faire tout de suite nos aveux. Pour vous introduire le récit de nos péripéties, on schématise ça avec 2 petites cartes commentées :

trajet cool

plan trajet ratéVoilà, et là, on sait ce que vous vous dites. On est des tricheurs, on a menti et tout et tout. Mais bon, on pense que vous comprendrez que pour une première étape, on a pas commencé par le plus facile, on a fait quelques erreurs qui nous ont coûté bien cher et au final, grâce à toutes ces galères, on a appris beaucoup de choses concrètes sur comment voyager à vélo aux US.

 

IMG_7360Voilà à peu près ce qu’on a dû faire des dizaines de fois sur le trajet : chercher par où passer…

A part ça, on a fait la connaissance de la famille Parker qui, comme on le raconte ci-dessus, nous a cherché dans le bled de Middlesex vers 22h alors qu’il nous restait encore plus de 2h de route. On a été heureux de rencontrer une famille aussi chaleureuse et attentive, mais surtout, on a enfin pu avoir une conversation sur l’Amérique avec des vrais américains et on a eu aussi le plaisir d’apprendre que cette partie des États-Unis que l’on venait de traverser était probablement l’une des moins adaptée au voyage à vélo de tout le trajet que l’on a prévu. Ouf! Mais bon, au moins, ce dont on est sûr c’est qu’on va se méfier de tous les prochains trajets et surtout des endroits où Google Maps nous fera passer…

Après une nuit de sommeil bien méritée et un petit déjeuner plutôt sympa, on a repris la route, en forme et mieux préparés à ce qui nous attendait!

IMG_20150423_094241Le petit déjeuner des Parker, ou comment avoir le moral avant de partir

 Partie 2 : Princeton-Philadelphie : réconciliation avec le cyclotourisme

La 2ème étape s’est révélée beaucoup plus simple que la première, le trajet était moins long, plus facile à tracer et le temps, bien qu’un peu frais, était beaucoup plus agréable que la veille. Bref, c’était pas la croisière sous les tropiques, mais ça redonne espoir pour la suite du voyage!

 

IMG_7381Le panneau qui fait plaisir! Sauf qu’en fait, il restait plus d’une heure et demi de vélo avant d’arriver à destination… Eh ouais, les USA n’ont pas la même définition que nous de ce qu’est une ville, d’ailleurs, on en reparlera bientôt…

Welcome to Philly!

Ouf, ça y est, enfin arrivés à destination, un peu fatigués et abrutis par le voyage, on est accueillis chez Maxwell qui nous logera pendant 2 nuits à Philadelphie. Encore une fois, on se dit qu’on aurait pas pu trouver mieux comme endroit où dormir. Maxwell et sa petite amie Johanna sont aux petits soins pour nous et on se sent comme à la maison, what else?

On a bientôt fini nos visites sur Philly et comme on aimerait tout vous raconter d’un coup, on vous laisse attendre quelques jours de plus avant de tout vous raconter sur la ville et ses jardins. Rendez-vous au prochain article! (qui sortira avec moins de retard que celui-ci, promis 🙂 )


11 thoughts on “Going to Philly!

  • Bonjour je suis une correspondante de Claude qui nous parle de vous et de votre projet. J’ai un jardin en ville et je suis très intéressée par ce que vous faites.
    Je vois que dès la première étape vous apprenez plus de choses que prévu. Bonne suite.

  • Les voyages forment la jeunesse!
    Je suis contente de voir que tout va bien et que le moral tient bon après toutes vos péripéties.
    Je mettrais un message sur mon blog dès que possible.
    Bizzzzzzzz

  • OUF!!!! Heureux de vous savoir en forme après ( d’inévitables) contre-temps; je vous rassure, j’ai aussi fait de mauvaises expériences avec google maps………..Dire qu’il fut un temps ( pas si lointain), où on se démm….dait avec une carte……….Je vois que le moral ( et l’appétit) ( les deux marchant de pair) est bon, alors mes loulous, tenez bon la barre, hisse et ooohhhh…Trouver des gens super sympa sur sa route, la rend plus belle, non ????
    A tout bientôt !!!

  • Bonjour l’ami,

    Tu nous manques mais Alison t’a succédé avec brio. Elle a tous ses talons et a une audition correcte. On est d’ailleurs content de revoir tes super baskets bleues. Continuez et profitez ! Attention aux conducteurs américains…

    Karine et Arnaud

  • Bravo les gars ! vous vous en êtes sortis c’est l’essentiel. Sortir d’une mégalopole à vélo n’est certainement pas « bike friendly » ! …..Au plaisir de lire la suite de vos aventures!
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *